Sentier
Toit-des-Laurentides

Sentier
Toit-des-Laurentides

Résumé de la randonnée

Tout comme le Centenaire, le Toit-des-Laurentides est un autre sentier que nous parcourons fréquemment. Ce sentier nous permet d’atteindre le pic Johannsen. Avec une altitude de 935 mètres, il est le plus haut sommet des Laurentides.

Cette randonnée nous donne accès à seulement deux points de vue. Le premier est le meilleur des deux points de vue. Il est bien dégagé mais, malheureusement, nous ne sommes pas au sommet de la montagne. Le deuxième point de vue est presque complètement bouché par les arbres et, au sommet du pic Johannsen, il n’y a pas de point de vue, ce qui est un peu décevant.

Par contre, au sommet du pic Johannsen se trouve un attrait hors du commun. En effet, il y a un bloc en béton surmonté d’une plaque commémorative avec les inscriptions suivantes :

“La Terre n’appartient à personne : Elle se donne à tous ceux qui sont assez grand pour l’étreindre. Réjean Ducharme

Plaque dévoilée par le ministère de l’Environnement et de la Faune, monsieur Jacques Brassard, le 12 janvier 1995.”

Cette plaque fut installée pour souligner le centième anniversaire de la création du parc national du Mont-Tremblant. À l’intérieur du bloc de béton se trouve un enregistrement de Gilles Vigneault qui sera dévoilé en 2095. Eh oui! 2095!

J’en profite ici pour faire une requête à mon fils Dominik. J’aimerais que mon site Web soit entretenu et maintenu après mon dernier voyage pour que, dans deux générations, nos descendants visitent le pic Johannsen afin d’être présents lors du dévoilement du message de Gilles Vigneault. Ils pourront alors en témoigner sur le site Web à côté de leurs arrière-grands-parents. C’est un beau défi que je lance à ma descendance.

Nous laissons notre voiture au même endroit que lorsque nous avons parcouru le sentier du Centenaire. Un petit rappel : le stationnement est situé sur le bord de la rivière du Diable tout près du camping de la Sablonnière. Pour y accéder, vous devez passer par l’accueil de la Diable et poursuivre sur la route 1.

Pour gagner le début du sentier le Toit-des-Laurentide, il faut traverser la rivière du Diable en empruntant le pont pour atteindre la route 1. À cette heure matinale de la journée, le soleil miroite à la surface de la rivière. C’est de toute beauté! Le début du sentier se situe juste l’autre côté de la route 1. Faites attention aux voitures avant de traverser la route.

Après avoir marché environ un kilomètre, à notre gauche, les cascades du ruisseau des Pruches nous accompagnent sur les deux  kilomètres suivants. Le débit d’eau est faible à cette période de l’année. Cependant, si vous faites cette randonnée au printemps et au début de l’été, le débit d’eau est spectaculaire et il y a plusieurs belles cascades.

Lorsque nous atteignons le premier point d’observation, nous faisons une rencontre inusitée. Pendant que mon épouse, Josée, discute avec une randonneuse, moi je fais la rencontre d’un couple qui, tout comme nous, visite régulièrement ce sentier. Nous échangeons sur différents sujets et j’apprends qu’il travaille en informatique tout comme moi et qu’elle est enseignante de musique dans une école à Montréal. Tout en discutant, je découvre aussi que leur fille étudie à l’Université de Montréal en informatique, tout comme mon garçon Dominik. C’est alors que nous nous regardons avec étonnement. Ce sont les parents de la petite amie de mon fils. Le monde est petit dira-t-on! C’est ainsi qu’ensemble nous poursuivons l’ascension du pic Johannsen. Nous prenons notre repas avec nos nouveaux amis au sommet, tout près de la plaque commémorative. Comme pour les randonnées antérieures, plusieurs Mésangeais du Canada (Perisoreus canadensis) essaient de nous voler notre goûter. Il faut être vigilant devant ces petites créatures ailées.

Au retour, nous visitons le deuxième point d’observation. Pour continuer la descente, il faut utiliser une corde sur plusieurs mètres, car la pente est trop abrupte. Le retour vers la voiture se fait sans problème et, comme toujours, nous avons passé une belle journée au coeur de la forêt Laurentienne. Juste avant de retourner à la voiture, Pijiw ne peut pas s’empêcher de retirer ses bottes de marche afin de tremper ses pieds dans l’eau froide de la rivière du Diable, mais pas trop longtemps.

Informations sur la randonnée

Date: 15 octobre 2016

Météo: Dégagement le matin, ensoleillé par la suite, 15°C.

Nombre de caches cherchées: 0

Nombre de caches trouvées: 0

Distance: 17.0 Kilomètres

Stationnement: De la Sablonnière dans le parc du Mont-Tremblant secteur de la Diable.

Coordonnée GPS du stationnement: N 46°16.912′ W 074°31.970′

Lien vers la carte du sentier: Sentier Toit-des-Laurentides

Lien vers le profil du sentier: Profil du sentier Toit des Laurentides

Fichier gpx pour le GPS: Track_Sentier_Toit_Des_Laurentides.gpx

Parcours: Linéaire

Temps total pour la randonnée: 7 heures 17 minutes

Temps de déplacement: 4 heures 51 minutes

Temps d’arrêt: 2 heures 26 minutes

Liste des caches trouvées: 0

La cache absente: 0

20161015 - Sentier Toit-des-Laurentides
Tracé GPS de la randonnée sur le sentier Toit-des-Laurentides.

Photos de la randonnée

20161015 - Sentier Toit-des-Laurentides
Le soleil miroite à la surface de la rivière du Diable (sud).
N 46°16.894′ W 074°32.066′
20161015 - Sentier Toit-des-Laurentides
La rivière du Diable (nord).
N 46°16.894′ W 074°32.066′
20161015 - Sentier Toit-des-Laurentides
L’entrée du sentier du Toit-des-Laurentides.
N 46°16.875′ W 074°32.103′
20161015 - Sentier Toit-des-Laurentides
Le début du sentier du Toit-des-Laurentides.
N 46°16.875′ W 074°32.103′
20161015 - Sentier Toit-des-Laurentides
Pijiw près des cascades du ruisseau des Pruches.
N 46°16.449′ W 074°32.063′
20161015 - Sentier Toit-des-Laurentides
Mahingan posant à côté du ruisseau des Pruches.
N 46°16.449′ W 074°32.063′
20161015 - Sentier Toit-des-Laurentides
Le ruisseau des Pruches en automne.
N 46°16.449′ W 074°32.063′
20161015 - Sentier Toit-des-Laurentides
Le sentier qui passe tout près des cascades du ruisseau des Pruches.
N 46°16.425′ W 074°32.163′
20161015 - Sentier Toit-des-Laurentides
Le point de vue sur la vallée de la Diable, juste avant le sommet du pic Johannsen (est).
N 46°15.352′ W 074°33.770′
20161015 - Sentier Toit-des-Laurentides
Plaque commémorative du centenaire du parc national du Mont-Tremblant au sommet du pic Johannsen.
N 46°14.925′ W 074°33.564′
20161015 - Sentier Toit-des-Laurentides
Plaque commémorative du centenaire du parc national du Mont-Tremblant au sommet du pic Johannsen.
N 46°14.925′ W 074°33.564′
20161015 - Sentier Toit-des-Laurentides
Un peu de repos au sommet du pic Johannsen avant le retour.
N 46°14.925′ W 074°33.564′
20161015 - Sentier Toit-des-Laurentides
Aller Pijiw, tu es capable!
N 46°15.285′ W 074°33.712′
20161015 - Sentier Toit-des-Laurentides
Pijiw la fière!
N 46°15.285′ W 074°33.712′
20161015 - Sentier Toit-des-Laurentides
À mon tour maintenant, et avec le sourire en plus!
N 46°15.285′ W 074°33.712′
20161015 - Sentier Toit-des-Laurentides
Sur le bord de la rivière du Diable après la randonnée, Pijiw refroidit ses pieds.
N 46°16.891′ W 074°32.031′
20161015 - Sentier Toit-des-Laurentides
Ouf! c’est assez! J’ai les pieds bien engourdis par le froid.
N 46°16.891′ W 074°32.031′

Une réaction au sujet de « Sentier
Toit-des-Laurentides
 »

  1. Il est certain que je ne laisserai pas le site tomber avec tous les articles qui y sont présents! En espérant que quelqu’un de la famille s’intéresse un peu à l’informatique pour qu’il maintienne le site à son tour plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *